Après les peurs, des rêves!

Au réveil, 5h22. Il m’arrive souvent, je dirai même, plus que de raison, de me coucher au lever du jour. J’entends alors le gazouillement des oiseaux et aperçoit, à travers les vieux volets, les premiers rayons perçants du soleil. C’est comme si, malgré mes paupières qui s’épuisent et la fatigue qui s’accumule, j’avais besoin de ces moments de solitude pour décompresser, faire le point ou tout simplement réfléchir.
Le fait d’être seule à élever mes nombreux enfants n’a jamais été une contrainte pour moi. Je dirai même que j’adore ça! Je me consacre pourtant pleinement à eux, même si j’ai réussi à avoir quelques précieuses minutes de temps en temps pour essayer d’organiser notre avenir.
Donc, le soir, ou plutôt la nuit, je rêve au futur, à mes enfants et à leurs désirs, à ce que sera leur vie. Mais il m’arrive aussi parfois, comme ce soir, de rester là, écoutant une douce musique à faire le point.
Voilà bientôt trois ans que je vis en mère célibataire. Cela me fait toujours drôle de dire ça, car je ne suis vraiment pas seule! Ma vie est terriblement remplie! J’ai fait le choix de ne plus jamais vivre avec un homme. Peut être qu’un jour, un bel irlandais me fera tourner la tête, qui sait! Mais jamais, oh, grand jamais, je ne partagerai à nouveau mon quotidien, ça c’est une certitude.
Je ne vois aucun inconvénient à vivre sans homme. Le seul bémol que je pourrai trouver à cette situation est que cet état de fait a fait surgir en moi certaines peurs qui m’étaient alors étrangères auparavant. J’ai effectivement terriblement peur de les quitter, de partir trop tôt, de ne pas poursuivre ma vie à leurs cotés, de ne pas connaître mes petits enfants. Heaven est si petite…Nathan est encore un bébé et les autres, même les plus matures, ont encore besoin de leur maman. Ma plus grande peur est que mes enfants soient séparés.

15896426514_85bbbe6bfc_b

Alors, je ferme les yeux et reprend confiance en la vie et mes certitudes reviennent. Rien ne pourra jamais nous séparer, notre amour est plus fort que tout.
Nous aurons une belle vie en Irlande, nous irons découvrir les sublimes cascades, nous resterons émerveillés devant les majestueuses falaises, nous pédaleront contre le vent le long des sentiers de la campagne irlandaise, nous plongerons dans les lacs frais de Wicklow, nous serons fascinés par la valse des chevaux sauvages du Connemara, nous sautillerons là où les géants ont déposé leurs pas, nous sourirons à cette nature célébrant les arbres à fées, nous saluerons ce peuple touchant et bienveillant, nous vivrons tout simplement en nous donnant la main, faisant face à tout le reste, ensemble et unis.
Alors, pourquoi me faire du souci?….Demain est un autre jour où j’aurai, à nouveau, la chance de les côtoyer, de les connaître et de les aimer. Oh, oui, qu’est ce que je suis chanceuse!

4 commentaires

  1. Bonjour Vic,
    Peur de tous les parents que la vie ne nous laisse pas de temps !
    Quel beau projet que celui de vivre en Irlande. Et le 2° qui a déjà sa vie sur Paris, vous rejoindra t ‘il ?
    Je sais que c’est une question très personnelle, mais les enfants ( même les grands) ont ils un contact avec leur père ?
    Amicalement.

    • Non, il n’est pas prévu que Kévin nous rejoigne pour l’instant, même si il vient nous voir dès qu’il le peut. Son avenir se fera peut être au Canada! 🙂 Les enfants ont des contacts avec leur père sur skype et au téléphone à leur guise, oui, même si ils ne se voient pas souvent!

  2. bonjour Vic, vos billets sont si enrichissants certainement car nous ressentons le « vrai » en toute simplicité.Ils sont réconforatnts , rassurants et tant d’autres choses.
    Je m’arrête sur celui ci et je vois que le premier commentaire évoquait le sujet concernant le papa et le lien avec les enfants, car emme si vous etes séparés il y a bien des visites et même des vacances . En vous lisant j’ai cru comprendre qu’Heaven a un papa different.

    Quel age ont les enfants désormais? je comprends votre inquiétude mais vous avez transmis de si belles valeurs que ces angoisses peuvent se dissiper avec les ainés que vous avez.Sachez que vous avez fondé une magnifique famille et bien rare, vous avez en possession un trésor inestimable.
    Votre beau projet d’Irlande prendra effet quand?

    MERCI A VOUS DE VOTRE PARTAGE

    • Merci, c’est gentil comme tout. Voici l’âge de mes enfants: 4 ans et 4 mois, 13 ans, 14 ans pour les jumeaux, 16 ans, 17 ans et demi, 23 ans et 26 ans déjà!! 😉
      Je sais, bien évidemment que j’ai beaucoup de chance de les avoir! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *