Citrouilles en laine cardée

Halloween est aussi le temps des citrouilles! Je me suis donc mise en tête de réaliser deux petites citrouilles en laine cardée. Voici les étapes à suivre. Tout d’abord, commencer par prendre une bonne boule en laine en l’enroulant de gauche à droite, en tournant. Le travail de « piquage » est assez long mais nécessaire. On travaille ainsi à l’aiguille en tournant la citrouille sur elle même de longues minutes. Vous constaterez que, petit à petit, votre boule durcit. J’ai choisi d’en faire une blanche et une orange. Pour les deux, j’ai utilisé au départ de la laine couleur crème. Ensuite, vous devez « dessiner » les nervures de la citrouille à l’aide d’une ficelle que vous devrez bien serrée. Pour finir, je recouvre la deuxième de différentes laines oranges afin de donner un ton plus réaliste. J’ajoute, pour finaliser, les pédoncules que j’ai réalisés en roulant un bout de laine grise et marron entre les doigts avant de les travailler avec l’aiguille. A vous de jouer!

Halloween is also time for pumpkins! So I decided to make two small pumpkins felted wool. Here are the steps to follow. First, start by taking a good wool ball by rolling it horizontally and then vertically. The work of « quilting » is quite long but necessary. The needle is worked by turning the pumpkin on itself for long minutes. You will find that, little by little, your ball hardens. I chose to make a white and an orange. For both, I initially used cream-colored wool. Then you have to « draw » the ribs of the pumpkin with a string that you have to tighten tightly. Finally, I cover the second of different orange wools to give a more realistic tone. I add, to finalize, the pedicels I made by rolling a piece of gray and brown wool between the fingers before working with the needle. It’s your turn!

Un exemple de belles citrouilles d’Halloween !

Guirlande de feuilles illuminées

Voici une activité pour celles et ceux qui ne sont pas forcément manuelles. En effet, elle ne prend que quelques minutes. Il suffit de se procurer une guirlande lumineuse, toute simple. J’ai choisi une guirlande à 20 leds, mais il en existe d’autres à 30, 100 ou 200 leds si votre projet est plus conséquent. Ensuite, à l’aide du pistolet à colle, on pose délicatement les feuilles sur le bas en plastique de la led et on laisse sécher quelques instants. Le rendu est superbe! Je l’ai placée sur un miroir au dessus de la cheminée, mais les choix sont infinis! Sur une porte, une fenêtre, en extérieur, sur le sapin etc…
Vos enfants seront eux aussi éblouis!

Here is an activity for those who are not necessarily manual. Indeed, it only takes a few minutes. You just have to get a light garland, very simple. I chose a garland to 20 leds, but there are others at 30, 100 or 200 leds if your project is more consequent. Then, using the glue gun, we gently put the sheets on the plastic bottom of the LED and let it dry for a few moments. The rendering is superb! I placed it on a mirror above the fireplace, but the choices are endless! On a door, a window, outside, on the tree etc.
Your children will be dazzled too!

Photophores d’Automne

Une petite activité de saison avec ces photophores très simples à réaliser. Tout d’abord, il faut se procurer de jolies feuilles de couleurs. Celles qui ont de beaux tons rouges et orangés auront un meilleur rendu. N’oubliez pas que le pistolet à colle est votre ami. Il vous sera très utile pour apposer les feuilles, en quinconce, sur le pot en verre transparent.
Un joli nœud en rafia, quelques glands bruns pour la déco et le tour est joué! Il vous suffit, pour terminer, de trouver une bougie, que vous déposerez au centre du photophore, effet garanti!
Pour l’autre pot, au centre, j’ai simplement glissé une feuille de papier de soie orange et déposé dessus des pommes de pins en ajoutant glands et minis citrouilles trouvé dans le commerce.
Amusez vous bien!

A small seasonal activity with these lanterns very simple to achieve. First of all, you have to get pretty colored sheets. Those with beautiful red and orange tones will look better. Remember that the glue gun is your friend. It will be very useful for you to affix the leaves, staggered, on the transparent glass jar.
A nice bow in rafia, some brown tassels for decoration and voila! All you need to do is find a candle, which you will place in the center of the candle holder, guaranteed effect!
For the other pot, in the center, I simply slipped a sheet of orange tissue paper and placed on top of pine cones adding commercially available tassels and mini pumpkins.
Have fun!

Feuilles d’Automne et Cire d’abeilles

Et voici, à nouveau, une activité que « l’esprit Waldorf » propose: Faire tremper de jolies feuilles d’automne dans de la cire d’abeille afin de mieux les conserver. Une merveilleuse idée!
Nous avons donc récolté, toute la semaine dernière, de belles feuilles, de toutes couleurs automnales, tombées des arbres. Puis, nous les avons séchées entre les pages de notre grand herbier.
J’avais dans mes placards de la cire d’abeille que j’avais commandé il y a plusieurs années déjà. Il m’a suffit de trouver un récipient qui ne servira, à présent, qu’à la faire fondre.
Il faut ensuite la faire chauffer au bain marie. Heaven s’est appliquée à les tremper, par la tige, dans la cire devenue liquide, avec une grande précaution. Je vous conseille de les secouer un peu afin d’enlever l’excédent de cire.
Ensuite, nous les avons posées quelques instants sur un film en papier. L’odeur de la cire d’abeille est très agréable. Il faut dire que c’est heureux car notre cuisine a embaumé tout l’après midi.
Chacun peut ensuite les placer comme il le souhaite, en file indienne et accrochées, sur une table de saison, en décoration sur une cheminée etc…
Encore un délicieux moment à partager.

Beeswax
And here again, an activity that the « Waldorf spirit » proposes: Soak beautiful autumn leaves in beeswax to better preserve them. A wonderful idea!
So we harvested, all last week, beautiful leaves, of all autumnal colors, fallen from the trees. Then we dried them between the pages of our great herbarium.
I had in my closets beeswax that I had ordered several years ago. It was enough for me to find a receptacle which will now serve only to melt it.
It must then be heated in a bain marie. Heaven applied himself to soaking them, by the stem, in the liquid wax, with great precaution. I advise you to shake them a bit in order to remove excess wax.
Then we asked them a few moments on a paper film. The smell of beeswax is very nice. It must be said that it is happy because our kitchen has embalmed all afternoon.
Each one can then place them as he wishes, in single file and hung, on a table of season, decoration on a chimney etc …
Another delicious moment to share.

Un pays magique

A chaque fois que nous sortons en forêt, c’est comme si nous partions en expédition dans un pays magique. On y croise souvent de petits compagnons qui se terrent pourtant à l’abri des regards. On entend mille oiseaux différents qui sont là, eux aussi, sans se montrer. Puis, l’on découvre au détour d’un chemin, un endroit secret où libellules et grenouilles font bon ménage. Malgré la fraîcheur, le soleil nous offre ses chauds rayons. Les filles en profitent, alors, pour se jeter à l’eau, dans la limite du raisonnable! La promenade reprend avec ces étranges champignons qui apparaissent et disparaissent curieusement. La forêt nous apporte chaque fois son lot de joie et de découvertes. Ce sera sans doute un des points importants lors de notre recherche en Irlande, la forêt devra être tout près, à portée de main.

Every time we go out into the forest, it’s like we’re going on an expedition to a magical country. There are often small companions who are still hidden from view. We hear a thousand different birds, which are also there without showing themselves. Then, discovered at the turn of a path, a secret place where dragonflies and frogs make a good home. Despite the freshness, the sun gives us its warm rays. The girls then decide to throw themselves into the water, within reason! The walk resumes with these strange mushrooms that appear and disappear curiously. The forest brings each time its share of joy and discoveries. This will undoubtedly be one of the important points during our research in Ireland, the forest will have to be close at hand.

Cinquième confidence…

Ce n’est pas vraiment une confidence, mais plutôt un tête à tête entre nous. Il m’arrive souvent d’avoir besoin de faire le point. Je profite toujours du calme qui s’installe, à la nuit tombée, et je ferme la porte de ma chambre, qui reste d’habitude toujours grande ouverte. Je me mets alors une douce musique et je ferme les yeux. C’est loin d’être une véritable méditation, juste un flot de pensées que je cherche désespéramment à remettre dans le bon ordre. Je suis quelqu’un de plutôt actif et passionné, mais malgré mes journées bien remplies, le fait d’être sans cesse dans l’attente de notre départ n’est pas toujours simple à gérer pour moi. Je me sens, comme qui dirait, totalement spectatrice de mon destin.
Pourtant l’Irlande fait partie intégrante de ma vie aujourd’hui. Je regarde des reportages, des vidéos sur youtube, je n’ai de cesse de remplir mon carnet d’informations. La musique, les coutumes, le sourire de ce peuple, les moutons aussi! Tout me fascine! Mon bureau est entouré de cartes postales que Fanny a ramené de son dernier voyage en Irlande.
Malgré tout, je refrène énormément mes pensées. J’essaie d’être toujours d’humeur positive et console les enfants chaque fois que je sens que la tristesse les gagne. Je me dois de les rebooster, les secouer, les faire rire, mais je comprends tant leurs attentes.
Ma vie, notre vie est là bas. J’attends tant de mes rencontres, de mes échanges. Et alors, toujours les yeux clos, je nous vois, je me vois…

Je pleure et j’enlace mes petits. Nous posons enfin nos pieds en terres irlandaises.
Mes enfants courent au milieu des collines et sur les longues plages désertes.
Je me balade au cœur des forêts féeriques.
Je respire…enfin.

Mon thé réchauffe mes mains glacées car je viens de jardiner au dehors.
Je me balance sur ma terrasse observant le vol incessant des oiseaux.
Je tisse à l’air frais profitant d’une accalmie de pluie.
Nous ramassons de jolis galets, polis par l’eau marine, afin de les colorer.

Je discute avec ce vieil homme qui connaît tout de son village.
Je trie mes livres et arrange ma maisonnet.
Je visite sans cesse et sans relâche ce beau pays.
Je cueille de jolis bouquets de fleurs champêtres.

Je tricote près du poêle en écoutant mes enfants jouer de la musique.
Je photographie les irlandais, les musiciens, les agriculteurs, les artisans, les sourires que chacun d’eux m’offre.
Nous mangeons des « Fish and Chips » traditionnels.
Je marche des heures dans la nature.

Nous visitons le lac de la série « Vikings ».
Je cherche mes douces amies les fées.
Je cultive mon potager coloré.
Nous buvons une bière entre filles!

Je fabrique des ponchos.
Nous dansons sous la pluie, encore entre filles!
Je peaufine mon anglais.
Je vis….libre!

La forêt enchantée

Cette petite forêt, près de chez nous, est un lieu ravissant. Elle regorge de petits coins que les curieux que nous sommes, ne se lassent pas de découvrir. Nous aimons y passer du temps en toutes saisons, car le bois change. Tantôt coloré, tantôt humide, parfois ensoleillé, parfois plus sombre, il nous dévoile au cours du temps de nombreux secrets.
Il accueille de petits animaux, quelques rongeurs craintifs, de jolis écureuils roux, et bon nombre d’oiseaux. Heaven en profite toujours pour grossir sa collection de pommes de pin, de glands et ajoute, en cette nouvelles saison, de jolies feuilles orangées à son herbier.
Nous avons eu la chance d’avoir un Nathan courageux avec nous, qui nous a attrapé, avec technique, quelques écrevisses. ces petites bêtes aux pinces écarlates nous ont beaucoup impressionnées.
Après avoir trempé nos petits petons, nous avons même eu le temps de prendre de jolies photos au bord de la rivière. Je me suis bien amusée avec Marie, qui joue, de bon cœur, mon nouveau modèle!
L’ambiance était « merveilleuse » et l’on pouvait sentir que les fées nous observaient en riant gentiment…

Notre table de saison automnale

C’est bientôt l’automne! Pour célébrer cette nouvelle saison, nous avons eu le plaisir de décorer notre table de saison, petit coin qui, pour l’instant, se trouve au bord de la fenêtre. Celle qui laisse entrevoir les jolies collines qui abritent notre forêt préférée.
Nous avons agrémenté notre table des saisons de livres, de petits champignons, glands faits de laine, et de notre peg dolls représentant l’automne. Nous avons également fabriqué, avec Heaven, un joli décor de fenêtre offert et trouvé dans « Mon cahier Steiner Waldorf », écrit par Isabelle Huiban et illustré par Mizuho Fujisawa. Un moment passé à décorer, très agréable.
Je prévois de préparer un petit coin pour Halloween et noël, en plus des saisons. Belle journée à vous!

Nourrissons en laine feutrée

Je m’imagine un bel atelier, rempli de douce laine, de fils et de pinceaux. La feutrine enroulée sur elle même serait posée dans de jolis paniers qui formeraient un arc en ciel. Une grande table au centre me permettrait de commencer plusieurs ouvrages en même temps. Et au mur, un tas d’étagères chinées en brocante, pourraient accueillir tous mes pots, qui regorgeraient de mille surprises.
C’est à cela que je pense, lorsque j’imagine notre nouveau nid en Irlande. Mais plus encore à cette fenêtre ouverte, dévoilant ce splendide paysage qui nous attend. Des collines au loin, le vent frais qui apporte avec lui des odeurs de la forêt et le bruit des animaux, se baladant autour de la maison.
En attendant ce doux rêve, nous continuons à créer, à inventer et à nous amuser avec , aujourd’hui, des coques de noix et des petits bouts de laine.