Mon petit coin de paradis

Depuis un petit moment déjà, j’ai installé mon bureau dans un coin de ma chambre. C’est en réalité beaucoup plus pratique et agréable pour moi qui suis une maman « solo ». Je peux profiter de mon ordinateur le soir au calme pendant que les enfants sont couchés. Je me suis donc crée mon petit univers. C’est un peu mon cocon et je m’y sens bien! je suis entourée de livres et de mes vieilles collections comme ici Martine et Sarah Kay, que j’aime particulièrement feuilleter et dessiner dès que je le peux.

DSC_0092

Et sur mon étagère se pressent désormais des dizaines de livres ayant trait à ce petit peuple merveilleux et mystique qui, depuis peu, me fascine. Une collection qui s’étoffe au fur et à mesure des mois et des jours écoulés.

DSC_0092 (4)

Mes dreamcatchers qui me protègent des éventuels cauchemars, et aussi ce chat très sympathique, celui de « Kiki la petite sorcière » que Nathan m’a gentiment offert.

DSC_0095

Une petite fée de laine feutrée s’est invitée…

DSC_0093

Écoutant enfin ma tendre Fanny, j’ai délaissé le voile blanc qui dissimulait mes livres de cœur. Maintenant et dès que je rentre dans la pièce, j’ai le bonheur de contempler les romans de Virginia C. Andrews, cette plume fascinante et passionnante qui conte des histoires poignantes, ceux de Marcel Pagnol, rythmés par le chant des cigales et illuminés par le soleil sudiste, ou encore ceux de Tolkien, immense artiste et historien. Mais je peux également y admirer ceux de la Contesse de Ségur ou encore les grands livres ayant trait aux explorateurs et à l’histoire. Néanmoins, et depuis peu, se déroule une nouvelle collection et pourtant plus âgée que je ne le suis, à savoir une ancienne encyclopédie des personnages mystèrieux de l’histoire! Je peux ainsi me délecter de leurs lectures lorsque le soir, enfin, le silence reprend ses droits sur le chaos de la vie.

DSC_0095 (2)

Un nouvel envol!

Dans quelques courts mois ou années, et vous savez combien le temps passe vite, il me faudra trouver un nouveau job, plus ou moins rentable, afin de faire vivre ma petite colonie! j’y pense donc ardemment depuis quelques temps. Avec Fanny, nous avons pensé à nous investir dans l’événementiel et devenir des « Wedding planneuses ». Notre projet s’oriente vers la féerie. Un mariage elfique ou sur le thème du moyen âge nous plairait énormément. Nous nous entendons à merveille et la complicité qui nous lie est idéale. Franches l’une envers l’autre, aucun nuage n’obscurcie jamais notre belle relation. Complices, nous nous complétons parfaitement. Pouvoir aider des couples à réaliser leurs rêves reste un bel enjeu pour nous et un joli choix de vie. L’Angleterre, une nouvelle fois, offre de belles possibilités aux gens qui désirent s’installer à leur compte.
La féerie nous tient vraiment à cœur! Voici des petites idées de ce que nous aimerions faire! Mille couleurs, mille sourires, mille bonheurs………

Collage photos 1

 Collage 6

 Collage 2

PicMonkey Collage 8

 Collage 7

PicMonkey Collage 9

PicMonkey Collage 5

 Collage 4

PicMonkey Collage 3

woodland_wedding_dress_30-480x707

Envie de voyages!

Voilà, ça m’a reprit! Cette envie irrésistible de courir le monde, de voyager à la rencontre de l’autre, cette soif de paysages fabuleux et de rendez vous sur le pouce! J’ai un peu bourlingué dans une autre vie. C’était il y a quelques années déjà: L’Ouest américain avec 5 états visités, la Grèce, la Turquie, l’Egypte, Palma de Majorque, Chypre, Rhodes, l’Espagne, mais aussi l’Italie avec Rome et Venise, l’Angleterre avec Londres, la Hollande, le Portugal, la Belgique, la Martinique. Tous ces voyages plus ou moins longs sont tout de même des étapes dites « rapides ». Je rêve à présent, si ce n’est d’un tour du monde, d’une grande épopée sur le continent américain. J’ai ressorti mes cartes et mes yeux brillent à nouveau! Le seul souci reste bel et bien l’argent. Plusieurs possibilités s’offrent à nous: Vendre la maison, la louer à des étrangers qui y resteraient le temps de notre voyage, économiser « à donf », trouver pour les plus grands des tas de petits boulots. Eric, un ami aventurier, qui a une solide expérience en la matière, me rappelle souvent que la vie doit être vécue. « Fonce », me dit -il! Alors, je réfléchis, je rêve aussi mais quoi qu’il arrive, j’ai décidé de préparer ce grand projet.
Ce type de voyage demande une longue préparation. Peu importe quand nous partirons, ce périple sera fait! Tous les enfants sont derrière moi! C’est vraiment une décision familiale. Flo est comme moi, il est déjà terriblement investi! Lui, qui désirait rentrer dans l’armée, a fait un 180°! A présent , c’est longues études et découverte du monde! Je me rappelle lorsqu’il était petit, il rêvait d’être explorateur! Il veut à présent miser sur les langues et comme dit Eric, « Pour apprendre les langues, il faut voyager! » Nous sommes tous très enjoués et tellement impatients!

DSC_0001

Tellement de choses à faire à présent!
-Choisir notre itinéraire et les pays où nous désirons nous rendre.
-Se renseigner sur les traversées pour le camping car.
-Chercher sur tous les sites « tourdumondistes », les aménagements à faire pour le CC.
-Réfléchir à comment financer ce voyage: projet perso, association, demande de sponsors etc…
-Lister tous les lieux que l’on voudrait visiter.
-Se renseigner sur les démarches administratives, médicales et assurances.
Et tant d’autres choses!

f19d3bc43cf3e56bae26bca7aebfabea364670c8ac74811c1921f4e208f42856fd1dc8accfa39784bb88102003ec43cd21e97967570d21fa06ac9700b5141bfe8c9caf194f12cdbb43791cb2b14ca1c897abe60e7b83be7e73c7e188834783f943891bb9e814e31db5ac63072ebc552048813b9dc76ea094484eb10da32d5205a81562d795bd164cf794921d1dfbe3edadeb4e4885bad04af92472d64ff24239b7232887350a04ebc8b71118446f3dd4b168f84748568f3bfefb19334fe917d0e4f396a6280065a8b4d47fe5722cb13fAABB

Une vie après tout ça?

Je n’ai pas « d’étiquette » religieuse. Cependant, je me considère comme chrétienne. Un peu comme ces gens qui dessinaient un poisson dans le sable et qui craignaient de se faire arrêter par les romains. Ceux qui rêvaient de voir Jésus et d’entendre les paroles d’amour qu’il distillait au travers de ses rencontres. Plus je vieillis, plus je crois que « Dieu » est tout simplement l’amour que nous ressentons dans nos cœurs. Vous savez, cette force extraordinaire, ce ressenti troublant qui vous pénètre les tripes lorsque vous regardez votre bébé pour la toute première fois, lorsque vous observez cette nature magnifique autour de vous, ce superbe coucher de soleil, ou encore lorsque vous êtes si heureux que vous avez une envie irrésistible de pleurer. Ce que je crois, c’est en l’amour. L’amour pur pour son enfant, c’est plus fort que tout. Ma croyance est là. Je crois également énormément en la force de la nature qui nous entoure et que malgré cela nous détruisons petit à petit. Nous rendons nous compte vraiment de ce qui nous entoure et de ce que nous faisons? Nos peuples, différents mais complémentaires sont si riches. Nous pourrions tant apprendre les uns des autres. Quel gâchis…C’est pourquoi je crois, je rêve d’un monde meilleur ailleurs, après, où chacun de nous pourrait retrouver ses enfants, les êtres aimés et vivre enfin en harmonie. Cela ne peut s’arrêter à cette vie où les horreurs sont journalières. Ici, c’est un combat de chaque jour. Les loups, les prédateurs nous entourent et nous tentons tant bien que mal de les éviter.

Quelles que soient nos croyances, nous ne sommes pas sur terre par hasard. Nous avons des devoirs. Aimer vos enfants comme ils le méritent, apporter leur la confiance et l’amour, aider ceux qui en ont besoin, ne vous cachez plus les yeux, avançons ensemble pour un monde meilleur. C’est naïf? Utopique? Non, je ne le crois pas. Si chacun parlait chez lui d’amour, de fraternité, de pacifisme, en serions nous là?

Allez, un petit dessin!

DSC_0042

Cet amour qui n’a jamais frappé à ma porte…

Où est-il? Existe-il? Pourquoi ne s’est-il jamais manifesté? Tant de questions qui sont restées sans réponse. J’assume tout à fait le choix d’être célibataire désormais, ce qui ne m’empêche pas parfois de me poser ce genre de questions. Je ne regrette à aucun moment d’être seule, le seul regret que j’ai aujourd’hui est de n’avoir jamais rencontré MON amour, l’amour d’une vie. Celui que je fantasme, que j’imagine. Cet homme, si il existe quelque part, n’a donc pas croisé ma route! Je vous assure que je l’aurai reconnu! Il est trop tard à présent, trop tard pour avoir des envies ou des regrets. Ma vie de maman a pris le dessus sur tout. Mes priorités ont changé, ou se sont affirmées. il est vrai que j’ai souvent été plus mère que femme. Il n’empêche que parfois, lorsque je vois de vieilles âmes, main dans la main, amoureuses depuis toujours, il m’arrive d’envier cette douce complicité que je ne partagerai jamais avec un homme. Je rêve alors éveillée et je contemple cette vie que j’imagine douce et passionnée aux cotés de ma moitié, le père de tous mes enfants.

vintage-couple-in-love-1366x768-wide-wallpapers.net

Un être courageux qui aurait pu ME et NOUS protéger. Quelqu’un qui aurait pu me serrer fort contre lui, me faisant oublier la rudesse de cette existence. Mais aurais-je pu combiner sereinement l’amour immense que je ressens pour mes petits avec l’amour d’un homme? Eux ne m’ont jamais déçue. Mes enfants ont fait de moi une mère comblée mais m’ont également permise d’être leur amie, leur confidente. Je sais la chance que j’aie! J’ai conscience d’être tellement privilégiée. Nous avons des caractères pourtant forts, et les débats font partie intégrante de notre vie, mais la tendresse et l’amour que nous ressentons les uns pour les autres, malgré nos différences, est indestructible. La force de cet amour m’a permis de ne pas sombrer. Il faut dire qu’une grande fragilité existe en moi depuis toujours. Ils sont ma force. Aucun homme n’a réussi à égaler cela, jamais. J’aurai pourtant aimé le rencontrer…

Bienvenue sur ce nouveau site

Bienvenue à tous sur ce nouveau site. Personnellement, je l’aime déjà! Il me manquait un peu cette parenthèse où je pourrai davantage me laisser aller aux confidences. Mon autre blog m’a permis de partager avec vous bon nombre de mes joies et de mes peines, mais je me sentais tout de même parfois « coincée » dans ce cadre de maman qui fait la classe. Ici, je vais être plus libre. Cette sensation de tout laisser couler sera sans doute un échappatoire, mais je dirai qu’il est presque vital, à présent, pour moi d’ouvrir cette porte. Je suis tellement maman que j’en oublie d’être moi tout simplement. Ne pas me cacher, ne pas avoir peur, accepter mon moi intérieur, mon âge, mes pensées, et ne pas compter sur le regard permanent des autres. Cet espace sera donc un endroit privilégié pour moi, mais je le souhaite aussi comme un petit jardin secret où l’on pourrait ensemble s’arrêter et bavarder comme de vieux amis qui se retrouvent après tant d’années.

Ici, ce sera un petit bol d’air

9b2a0580d42d27d034b668ceb1cdf490