Chut! Bébé dort…

Ah, le grand problème du coucher, du dodo, du réveil, bref, un vrai dilemme pour nous les mères! Pas simple de gérer cette petite chose qui semble si évidente et qui pourtant ne l’est pas le moins du monde! Là aussi, plusieurs techniques qui s’adaptent (ou pas) à différents âges. La petite expérience de vie et le nombre de cobayes que l’on a eu à disposition permet, bien entendu, de revoir, transformer ou bien encore tout changer, c’est évident!
Pour ne parler que de la mienne, j’ai eu un peu de tout!
-Bébé que je berçais inlassablement dans mes bras en espionnant d’un œil, n’osant bouger trop la tête, si ce dernier fermait le sien, rêvant de le poser enfin, ne sentant plus mon dos!
-Bébé que je secouais, on peut le dire, à coups de grands mouvements de haut en bas, alors qu’il ronflait sur son transat! Je précise que dès que j’arrêtais, il ouvrait illico son œil rebelle!
-Bébé qui ronflait la bouche ouverte, le lait coulant, sur maman, mais impossible à déposer dans son lit, pourtant si douillet!
-Bébé, transporté dans le porte bébé qui ne dormait que sur moi alors que je m’affairais à la vaisselle, à l’aspirateur ou aux tâches ménagères les plus improbables!
-Bébé qui attendait, de peton ferme, la chanson Disney du soir, que dis-je, les chansons, et qui en redemandait en veux-tu en voilà! (ça pour être franche, c’est Fanny qui s’y collait avec un certain plaisir, moi même incapable de connaître autant de paroles qu’elle!)
Bon, ça, c’est petit, donc quelque part, on sait que c’est notre devoir. Après tout, être maman, c’est aussi ça, c’est certain!
Mais quand ce petit monde grandit, on pense en avoir terminé. Pas du tout! Les choses s’aggravent, si si, je vous assure!
Et voilà que ça se relève et plusieurs fois! Ben oui, maintenant, ils n’ont plus peur de cette obscurité qui auparavant les empêchait d’atteindre la lumière, on ne sait jamais si un petit monstre passait par là!
Et j’ai soif, je veux faire pipi, mais non, tout compte fait j’ai pas vraiment envie….Et pendant ce temps, le film que l’on a commencé il y a 1 heure a déjà été mis sur pause plus de 4 fois! Là, je vous conseillerai d’oublier les films disons les 5 premières années, voir plus!
Ah, oui, il y a aussi l’histoire du cauchemar…Ah, celui ci il est plus compliqué à résoudre. Un nouveau passage obligé. Là, on rassure, on dorlote, et surtout on comprend.
C’est à nouveau avec Heaven que j’ai eu le moins de souci. Depuis sa naissance, je procède par pallier. J’y vais doucement. Je prenais le temps tout bébé, puis j’ai ajusté celui ci mais n’ai jamais cédé sur le dodo. Depuis, elle dort toujours bien, pour l’instant bien sûr, et ne se relève pas (encore). Si parfois, elle crie en m’appelant, je sais que là, elle a peut être une petite angoisse. Cela ne m’empêche pas le matin d’aller la réveiller et la mettre dans mon lit pour faire un câlin. On discute et souvent elle court d’ailleurs afin de ramener un livre. Et ça, ça veut dire, maman au boulot!
Tous ces bébés m’ont tout de même énormément décalé au niveau du sommeil. Je vais dans mon lit vers 1h, 1h30, mais je traîne, comme ici par exemple, et ne me couche que vers 4h selon…Pas évident au bout d’un moment! Je ne sais pas pourquoi, mais je continue, beaucoup moins qu’avant, fort heureusement, à aller voir si les enfants vont bien la nuit. J’ouvre doucement les portes des plus petits et je peux ainsi moi même mieux dormir. A vrai dire, je ne me couche qu’épuisée. C’est peut être aussi ma façon à moi de décompresser de mes journées, où je passe tout mon temps avec les enfants. La nuit, je me retrouve seule au calme.
Alors, même épuisées et fatiguées, sachez que le temps passe et que vos petits finiront par dormir…un jour! Courage!

DSC_0099

BY vic

juillet 31, 2015

12:38

4 commentaires

  1. Ma grande vers 8 ans ne faisait pas vraiment de cauchemar mais se réveillait et avait peur d’avoir peur. Pour moi c’était devenu une vraie angoisse. Cela à duré 3 mois, toutes les nuits…Dès que j’entendais un bruit j’avais peur qu’elle se réveille et que je doives trouver les ressources, les arguments pour la rassurer et même la raisonner. Cela s’est arrêté à 1 semaine avant le rendez-vous pris chez une psychologue. 😉

    • Ouf…En effet, ça devait être très angoissant pour toi de ne savoir que faire. On ne peut pas toujours tout comprendre, ni tout expliquer. Il suffit parfois d’attendre tout simplement. Et maintenant elle dort bien je suppose?

  2. coucou

    tu as eu plusieurs sortes de bébés. Quand tu les cite, j’ai l’impression de voir mon aîné. Je finissais toujours par m’endormir avec lui sur mon ventre et tout doucement, on basculait sur le côté vers le milieu du lit, car j’avais toujours peur de le faire tomber en dormant! C’était la seule façon que j’avais trouvé pour arriver un peu à dormir. La journée, c’était porte-bébé, balade dans le village,les bras et les disney surtout Pocahontas! Il n’a réussi à faire ses nuits qu’à trois ans. Tout ça à cause des reflux gastriques que le pédiatre avait négligé!
    Quant à mes 4 autres enfants, c’était un peu plus facile bébé, par contre après …..les pipis, les soifs, les bavardages (encore maintenant d’ailleurs à 14 / 15 ans!)….
    Maintenant, entre 14 et 18 ans, c’est une galère pas possible pour les envoyer au lit. Pas plus tard que cette nuit, à 2h du matin, mon aîné n’était pas encore couché! 🙁 Si t’as une solution, je suis preneuse! Car le jour où il aura une chambre étudiant, à quelle heure va-t-il se coucher? J’ai un peu peur!
    Bon heureusement que désormais, ils font tous leur nuit! 🙂
    bonne journée et à bientôt

    • Ohlala! Ne t’insuiète aps , ici c’est la même chose! Avec les ados, c’est presque plus compliqué pour qu’ils aillent au lit! On se comprends!! HIHI!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *