Deuxième confidence, mon rapport à la mort et à la vie